Fêtes des mères : origines et tour du monde

fete des mères

Dans la Grèce Antique, pendant les festivités printanières, on rendait hommage à Rhéa, la mère des dieux et notamment mère de Zeus. Ce culte était célébré aux Ides de mars dans toute l’Asie mineure. Une fête religieuse romaine célébrait les matrones le 1er mars, lors des matronalia.

Pour encourager la maternité

En France, c’est Napoléon qui évoqua l’idée d’une fête des mères officielle au printemps en 1806. Au départ, le but était d’honorer les mères de familles nombreuses. La fête n’a pas connue grand succès… A la fin de la première guerre mondiale, les soldats américains basés en France, déjà habitués à la fête, envoyèrent tellement de courrier à leurs mamans qu’une carte postale française fut spécialement créée pour l’occasion. En 1918, la ville de Lyon célébra la journée des mères en hommage aux femmes qui avaient perdu leurs fils et leur mari pendant la guerre. Petit à petit, on s’appropria la fête. En 1929, le gouvernement officialisa une journée des mères dans le cadre de sa politique nataliste. En 1950, une loi est votée pour rendre officiellement hommage aux mamans. La célébration se passe le dernier dimanche du mois de mai (ou parfois le premier dimanche du mois de juin).

Des débuts royaux au Japon

fete des mère 1

A l’origine, la fête des mères était dédiée à l’Impératrice Kojun, femme de l’Empereur Hirohito et mère de sept enfants. Akihito, son fils ainé, est l’actuel Empereur du Japon. La fête des mères, ou Haha No Hi en japonais, fut longtemps célébrée le 06 mars, date de naissance de l’Impératrice. A la fin de la seconde guerre mondiale, le Japon, alors occupé par les forces alliées, adopta la même date que les américains pour fêter les mamans, à savoir le deuxième dimanche de mai. Aujourd’hui au Japon, on célèbre toutes les mamans en leur offrant des oeillets de couleur rouge et d’autres cadeaux.

Jour de fête à l’école

Au Mexique, la fêtes des mères émergea à peu près en même temps qu’aux Etats-Unis, mais c’est un article sponsorisé par le gouvernement en 1922 qui rendit la fête populaire. En 1940, la première dame du pays travailla activement à promouvoir la fête des mères. En 1942, l’hommage dura une semaine entière, encrant solidement sa place dans les célébrations mexicaines. De nos jours, el dia de la madre se tient le 10 mai. La journée commence par une messe au sanctuaire de Notre Dame de Guadalupe. Elle est suivie d’un déjeuner l’on sert des tamales, petites papillotes farcies de bœuf haché, et ou l’on boit de l’atole, boisson chaude et sucrée à base de farine de mais. Quand la fête tombe un jour d’école, les mamans sont invitées à un spectacle en leur honneur.

La fête des fleurs aux Etats-Unis

fete des mères us

En 1907, afin de rendre hommage à sa mère, Anna Jarvis lança une campagne nationale pour créer une fête des mères officielle. Ann, la mère d’Anna était une activiste Amérindienne. Approuvé par le gouvernement en 1914, ce jour devint férié. Les familles américaines ont l’habitude d’offrir des fleurs à leurs mamans. Des oeillets blancs pour les mortes et du rose pour celles qui sont toujours avec nous. Pour l’industrie florale, c’est la deuxième plus grosse fête derrière Noël et Hanukkah (et devant la Saint-Valentin).

Des bons petits plats en Inde

fete des mères inde

Si la fête des mères est relativement récente en Inde, il n’a pas fallu longtemps avant qu’elle soit populaire. Ici, on porte traditionnellement beaucoup de respect à la mère. Les enfants offrent des cartes et des fleurs. Les plus grands invitent leur maman au restaurant ou leur cuisinent leurs plats favoris.

Retour aux sources au Royaume-Uni

fete des mères england

Depuis le XVI ème siècle, les chrétiens anglo-saxons retournent à l’église ils ont étés baptisés le quatrième dimanche du Carême. Ils appellent ça le « mothering day » que l’on pourrait traduire par « le jour ou l’on retourne à la mère ». Le « mothering day » était le seul jour de congé des employés de maison. On leur accordait le droit d’aller voir leur famille et souvent, le long du trajet, les enfants ramassaient des fleurs sauvages. A cette époque, on commençait à travailler à l’age de 10 ans. Aujourd’hui, la fête est passé du « mothering day » au « mother’s day ». Les enfants qui assistent à la messe ce jour là offrent un bouquet printanier à leurs mamans en souvenir des enfants qui « retournaient à la mère ».

La reconnaissance des sacrifices en Egypte

fete des mères 4

Dans l’Egypte ancienne, on adorait Isis, déesse considérée comme la mère des pharaon. C’est une des plus vieilles célébrations de la maternité connue à ce jour. Cette tradition millénaire fut longtemps oubliée et c’est Mustafa Amin, un journaliste égyptien, qui importa la version moderne dans son pays, avec un livre qu’il publia en 1943. Il racontait les sacrifices d’une femme veuve pour élever seule son fils, qui l’abandonna sans aucun remerciement. Le président Gamal Abdel Nasser instaura officiellement la fête des mères en 1956. La coutume s’est ensuite répandue dans le monde arabe. Le 21 mars, on danse et on chante pour les mamans, en remerciement de leur dévotion.

Festivités d’automne en Éthiopie

fete des mères

Les familles éthiopiennes célèbrent la fête des mères, appelée Antrosht, à l’automne, après la saison des pluies. Plutôt que d’établir un jour fixe sur le calendrier, on attend simplement que la pluie se calme en octobre ou en novembre. Les enfants se débrouillent pour fournir les ingrédients d’un petit repas amélioré. Les filles s’occupent du beurre, des légumes, des épices et du fromage ; et les garçons amènent la viande. Après le rassemblement, les hommes et les garçons chantent des chants traditionnels pendant que les femmes et les filles dansent. Les festivités durent deux ou trois jours.

Be sociable, share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *