« Les jeunes, c’est plus ce que c’était! »

ado

Qui n’a jamais entendu cette phrase qui nous faisait grincer des dents quand nous étions enfants?

Et qui, parfois, se surprend à la dire des années après?

Mais que veut-on dire par là?

En général, on veut parler d’obéissance et de sens des responsabilités. L’écart des générations, nous en sommes témoins tous les jours. Le monde change. Chaque génération est la somme des générations antérieures et porte en elle les graines des évolutions futures.

Alors est-ce juste une impression ou est-ce que les jeunes ne sont plus ce qu’ils étaient?

Et bien ni l’un ni l’autre! ou plutôt, les deux réponses sont exactes.

Bien sûr qu’il y a une part de fantasme dans nos souvenirs. Au fil des ans, ils se polissent, ils se tannent. Et puis ils seront toujours partiels et subjectifs. Mais nous ne pouvons nier les grands changements qui se sont produits dans la société ces 50 dernières années.

L’émancipation de la femme, sa présence croissante dans le monde du travail, la multiplication des modèles parentaux, l’explosion d’internet et des objets connectés… sont les premiers facteurs de changements qui nous viennent à l’esprit, mais ils ne sont pas les seuls….

Le comportement des adultes aussi à changé. Portée par le mouvement des femmes et des droits de l’homme, Maman à abandonnée le modèle de soumission qu’elle donnait à ses enfants. Les groupes minoritaires se battent pour l’égalité et la dignité. Aujourd’hui, personne n’accepterait plus d’être traité comme un être inférieur. Les enfants, en s’appuyant sur les exemples qui les entourent, veulent également être traité avec respect.

Depuis que les enfants n’ont plus besoin de travailler pour subvenir aux besoins de leur famille, les rôles se sont inversés, et nous leur portons tout sur un plateau, au nom de l’amour. Nous ne sollicitons ni leurs efforts ni leur implication, ce qui à pour effet qu’ils pensent que tout leur est dû.

Beaucoup trop de pères et de mères pensent que de « bons parents » évitent toute déconvenue à leurs enfants. Ils anticipent à leur place, se substituent, volent à leur secours à la moindre difficulté, les surprotègent etc… L’apprentissage par l’expérience est trop souvent négligé parce que nous n’avons pas le temps. En fait, nous les privons des opportunités de développer leur capacité à gérer les hauts et les bas de la vie.

Les enfants ne développent pas le sens des responsabilités quand les parents et les professeurs sont trop stricts, ou à l’inverse, s’ils sont trop permissifs. Nous devons permettre aux enfants d’appréhender le sens des responsabilités et les privilèges qui en découlent. Sinon, ils déduiront que la seule façon de se sentir intégrer et important est de manipuler les autres à leur bon vouloir. Certains enfants pensent: « on ne m’aime pas à moins que les autres prennent soin de moi ». D’autres encore pensent qu’ils ne sont « pas assez bons » pour essayer de faire quelque chose. C’est tellement triste. Ces enfants dépensent beaucoup d’énergie dans des comportements de rebellion ou de fuite.

Nous devons comprendre qu’il est essentiel de leur donner des opportunités d’expérimenter par eux-même dans un cadre de liberté contrôlée, de les impliquer dans le foyer d’une manière autonome et responsable afin qu’ils se sentent capables.

Le monde change et nos enfants changent avec lui. Nous ne pouvons appliquer les méthodes d’hier, elles ne sont plus valables. Nous devons leur donner les moyens de développer les qualités principales qui feront d’eux des adultes accomplis. Faire preuve de fermeté et de bienveillance.

Be sociable, share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *