Un discours GENIAL pour AVANCER plus SEREINEMENT

Les bienfaits de l’échec et l’importance de l’imagination.

Discours de J.K.Rowling à Harvard en 2008.

Quelques extraits choisis :

« Peut-être n’échouerez-vous jamais autant que moi j’ai échoué, mais on ne peut pas éviter une certaine dose d’échec dans la vie. On ne peut pas vivre une vie sans échouer quelque part, à moins de faire tellement attention à tout, qu’on ferait tout aussi bien ne pas vivre – auquel cas on échoue par défaut.

Si j’avais une machine à remonter dans le temps, ou un Retourneur de Temps, je dirais au moi de 21 ans que pour être heureux, il faut savoir que la vie n’est pas une liste d’acquisitions ou d’accomplissements qu’il faut obtenir. Vos diplômes, votre CV ne sont pas votre vie, même si vous rencontrerez beaucoup de gens de mon âge ou plus vieux qui confondent les deux. La vie est difficile, compliquée, personne ne peut la contrôler, et avoir l’humilité de savoir cela vous permettra de surmonter ses vicissitudes.

L’imagination n’est pas seulement cette capacité spécifiquement humaine qui permet de voir ce qui n’est pas, et donc la source de toutes les inventions et innovations. On peut aussi dire que c’est l’aptitude la plus transformatrice et révélatrice, le pouvoir qui nous permet de comprendre ce que ressentent des humains dont nous n’avons jamais partagé les expériences.

Et beaucoup préfèrent ne pas du tout faire appel à leur imagination. Ils choisissent de rester confortablement dans les limites de leurs propres expériences, ne se dérangeant jamais pour se demander comment ce serait s’ils étaient nés à un autre endroit. Ils peuvent refuser d’entendre des cris ou de regarder dans des cages ; ils peuvent fermer leur esprit et leur cœur à toute souffrance qui ne les touche pas personnellement ; ils peuvent refuser de savoir.

Je pourrais être tentée d’envier les gens qui arrivent à vivre comme ça, sauf que je ne pense pas qu’ils aient moins de cauchemars que moi. Choisir de vivre dans un espace étroit peut mener à une forme d’agoraphobie mentale, qui apporte ses propres terreurs. Je pense que ceux qui cherchent à ne rien imaginer voient plus de monstres. Ils ont encore plus peur. »

 

Be sociable, share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *